L’Homme qui plantait des arbres

« Pour que le caractère d’un être humain dévoile des qualités vraiment exceptionnelles, il faut avoir la bonne fortune de pouvoir observer son action pendant de longues années. Si cette action est dépouillée de tout égoïsme, si l’idée qui la dirige est d’une générosité sans exemple, s’il est absolument certain qu’elle n’a cherché de récompense nulle part et qu’au surplus elle ait laissé sur le monde des marques visibles, on est alors, sans risque d’erreurs, devant un caractère inoubliable. »

Jean Giono : « L’homme qui plantait des arbres »

Ben Mc ELroy : That Was The Day (0-8.47)

Album Folk ambient du Britannique Ben McElroy composé à partir de violon, violoncelle, guitare acoustique mais aussi accordéon, orgue, sifflets et voix et enregistré entre 2016 et 2021. Dès le premier titre, nous voilà embarqué dans un univers bucolique aux accents parfois médiévaux, avec des instruments aux sonorités très claires, très lumineuses, qui s’accordent parfaitement, dans des morceaux souvent lent mais pas toujours  avec une dimension poétique évidente.

Robbie Basho : Blue Crystal Fire (8.47-13.05)

Ayant fait ses armes auprès de John Fahey et Leo Kottke au sein de « l’école Takoma » (du nom du label qui les accueillit), Robbie Basho poursuit avec sa guitare à douze cordes et sa voix de cowboy opératique sa propre trajectoire, unique dans le genre. Avec les années, il passa de relatif anonyme à la renommée confidentielle à un véritable statut de gourou du folk américain.

Jean Ritchie : Lord Thomas and Fair Ellender (13.05-18.30)

Jean Ritchie était une chanteuse et auto-compositrice du Kentucky. Elle a reçu une bourse pour étudier les liens entre les traditions musicales de sa famille et celles d’Angleterre, d’Irlande et d’Ecosse. Elle a enregistré de nombreuses heures de performances et d’interviews.

Aaron Martin : (18.30-24.02)

Aaron Martin est un multi-instrumentiste américain de Topeka, Kansas, États-Unis. Débutant sa vie musicale à l’âge de 11 ans, passant de la guitare à la batterie. Le tournant est venu d’acheter un CD d’un quatuor de violoncelles (Apocalyptica) interprétant des chansons de Metallica. Accro à son son, il a commencé à apprendre le violoncelle à l’âge relativement tardif de 17 ans. Son style de jeu minimal et austère reste une caractéristique de son son.

Julia Kent : Pleiades (24.02-28.50)

Julia Kent  utilise son violoncelle multipistes avec des sons collectés, et des éléments électroniques pour créer au final une musique qui a été décrite par la presse comme « cinématographique et impressionniste », « organique et puissant » et « profondément personnelle et engagée.”

_____ ???? (28.50-33.35)

Boards Of Canada : Seven Forty Seven (33.35-40.10)

Boards of Canada, c’est avant tout l’histoire de deux frères écossais ; Michael Sandison et Marcus Eoin déménagent avec leur famille au Canada durant leur enfance. De retour en Écosse, les deux frères déjà musiciens commencent à expérimenter avec un magnétophone. Ils fondent leur groupe en 1986, Boards of Canada.

______ ????? (40.10-59.22)

Timber Timbre : I Get Low (59.22-64.20)

 

______ ???? (64.20-71.12)

Miles Davis : Nature Boy (71.12-77.11)

« Avec sa façon unique de transcender toutes les catégories de styles, il a révélé de nouveaux mondes musicaux et des générations de musiciens se sont engouffrés dans ses pas… »

Dominque A : Music-Hall (77.12-83.51)

 

Jull : Un Petit Arbre (83.51-91.10)

 

Jean Giono : L’Homme qui Plantait des Arbres (91.10-End)

«Quand je réfléchis qu’un homme seul, réduit à ses simples ressources physiques et morales, a suffi pour faire surgir du désert ce pays de Chanaan, je trouve que, malgré tout, la condition humaine est admirable. Mais, quand je fais le compte de tout ce qu’il a fallu de constance dans la grandeur d’âme et d’acharnement dans la générosité pour obtenir ce résultat, je suis pris d’un immense respect pour ce vieux paysan sans culture qui a su mener à bien cet œuvre digne de Dieu.»

Jean Giono : « L’Homme qui plantait des arbres »

→ Retour au programme : 
RSS - itunes

Ajouter un commentaire