Emission 620 Skullflower - John Wiese - Sudden Infant - La volonté de Matthew Bower, l'homme derrière Skullflower, consiste selon lui à s'emparer d'un domaine musical avant de le restituer, à sa main, poussé le plus loin possible, avec un maximum de densité dans les textures, de fait assez sophistiquées bien que d'une certaine crudité.
Aussi violent que soit le noise de John Wiese, et bien que l'on s'y trouve constamment au bord de l'explosion, il paraît patiemment composé et même savament monté, par strates et surgissements d'évènements. Chez John Wiese, américain originaire de la Côte Ouest, la spiritualité s'avère importante. Même si cela semble moins évident dans ses disques que dans ceux de Yellow Swans, un sentiment d'orde psychédélique submerge progressivement l'auditeur.
Ce qu' explore Sudden Infant, alias Joke Lanz, ce sont clairement des états émotionnels intenses connectés à l'innocence inhérente à l'enfance, d'où le nom de ce projet. Joke Lanz confesse une fascination du laid, par opposition à la joliesse. Pourquoi par exemple, selon lui, écrire de belles mélodies ?

La Playlist:
Skullflower: Can You Feel It ? - Black Rabbit – Saturmalia - Rotten Sun – Godzilla – Spoiler – Lounge
John Wiese: Mix album Teenage Hallucination (1992) – (1999) - Sad Psychics - the New Dark Ages – Scorpion Immobilization Sleeve – Alligator Born In Slow Motion
Sudden Infant: Mix à partir de l’album Wölfli’s Nightmare
Bonne Ecoute...

Bibliographie :
Post-Punk, No Wave, Indus & Noise, Chronologie et Chassés-croisés, Philippe Robert, Le Mot et Le Reste, 2011

 

RSS - itunes

Ajouter un commentaire